Parution de l’article relatif aux choix des partenaires pour les groupements tactiques de l’Union européenne

Résumé de l’article :

Comment analyser les choix concrets en termes d’alliance entre des États, en particulier lorsqu’ils portent sur la constitution, la formation et l’emploi de troupes expéditionnaires multinationales ? Prenant pour cas d’étude les groupements tactiques de l’Union européenne (GTUE), l’objectif de cet article est de proposer un modèle d’analyse croisant la théorie des rôles de Kal Holsti et des éléments de l’approche décisionnelle. S’appuyant sur les décisions prises par la France et l’Allemagne, l’article démontre que ce sont les rôles portés par certains acteurs des appareils décisionnels qui expliquent les décisions à l’origine de la constitution des différents GTUE. Il ne s’agit donc pas ici de prétendre que les choix effectués résultent de rôles ou de culture stratégiques partagés indistinctement par l’ensemble des membres des appareils politico-militaires, mais bien au contraire de mettre en exergue que les rôles à l’origine des décisions dépendent des acteurs spécifiques et peu nombreux au sein des appareils décisionnels ayant pris part aux décisions, acteurs déterminés par des arrangements institutionnels et pouvant potentiellement se livrer 21 à des rapports de forces voire à des conflits entre eux.

Pour consulter l’article, cliquez ici.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s