Parution de l’article relatif aux livres blancs de la défense français et allemands dans la Revue Allemagne d’Aujourd’hui

Résumé de l’article :

Depuis les premières interventions de la Bundeswehr à l’étranger suite à la fin de la Guerre froide, il est courant de considérer que le Bundestag est un des parlements ayant le plus de pouvoir dans le domaine de la politique de défense. Ceci découle initialement du jugement du tribunal de Karlsruhe de 1994, jugement renforcé par la loi de participation du parlement votée en 2005. A contrario, les parlementaires français ont tendance à être perçus comme l’exemple opposé de leurs homologues d’outre-Rhin, et ce en vertu de leurs faibles capacités de contrôle relatives aux opérations extérieures. L’analyse des processus et des compostions des équipes de rédaction des livres blancs dans les deux pays tend pourtant à nuancer ce tableau et révèle de manière assez inattendue une situation inversée entre les deux rives du Rhin. En effet, lorsque l’on se penche sur les processus de rédaction des livres blancs de la défense, on ne peut que constater la faiblesse des membres du Bundestag, y compris vis-à-vis de leurs homologues français, bien mieux intégrés dans les récents processus de rédaction. L’analyse présentée dans ce papier permet ce faisant d’une part de mettre en exergue la vision trompeuse généralement répandue sur les pouvoirs du Bundestag, et d’autre part de souligner la faiblesse des livres blancs allemands en cas de nouveaux gouvernements, leur processus d’écriture empêchant la constitution d’un consensus politique durable.

Pour consulter l’article, cliquez ici.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s